• Karine ORSI

Managers, comment insuffler la confiance au sein de votre équipe ?



Voici trois règles simples qui vont permettre à vos collaborateurs de vérifier que vous êtes un manager digne de confiance.

Pourquoi est-ce si important que votre équipe ait confiance en vous ?

Tout simplement parce qu’un manager en qui on a confiance, nous avons envie de le suivre.

Vous pourrez alors atteindre plus facilement vos objectifs en équipe et dans le respect de chacun.


1. Soyez authentique

L’authenticité c’est le fait d’être vrai, de ne pas tricher, d’être soi-même et de « parler vrai ».


Alors, parlez vrai et surtout dites les choses vraies qui a priori ne vous valorisent pas…


On croit souvent qu’un bon manager c’est une personne qui offre à voir une sorte de perfection à son équipe. Mais en fait un bon manager c’est aussi celui qui sait se montrer faillible et donc profondément humain. L’autre se dit alors, « Ok, il est comme moi, il éprouve des difficultés, je suis rassuré ! » Et en plus « Je peux lui faire confiance car il ne cherche pas à masquer ses faiblesses ».


=> C’est votre première réunion d’équipe et vous avez le trouillomètre à zéro… non vous n’êtes pas un incompétent, non tout le monde ne va pas s’en rendre compte, non ils ne vont pas vous jeter des tomates pourries… quoique, on a déjà vu des managers … non, je plaisante !!


Au contraire, soyez heureux, vous êtes faillible et donc profondément humain, vous n’êtes pas une machine et ça tombe bien, vos collaborateurs non plus !


Alors au lieu de vous battre contre cette énorme vague de stress qui menace de vous engloutir, ou de sortir des rames trouées, prenez votre planche de surf … et faites part de votre gène ou de votre timidité avec authenticité. « Bonjour à tous, je suis particulièrement heureux d’être avec vous aujourd’hui et avant de commencer je souhaite vous dire que cet exercice est aussi source de stress pour moi » ou toute autre formulation qui vous ressemble. L’intention est celle-là ensuite, dites-le avec vos mots à vous !


De même, n’hésitez pas à faire part de votre humeur à vos collaborateurs, surtout si elle n’est pas bonne : « Aujourd’hui José, il n’y a rien pour toi, mais je suis en colère, je te prie de m’excuser par avance si je peux te paraître un peu à cran ou sur la défensive ».


2. Soyez congruent

La congruence consiste à ce que vos actes reflètent vos valeurs et vos principes.

Autant il est important d’expliquer à votre équipe ce qui guide vos actions, autant il est ensuite important de s’y tenir. En gros, être congruent signifie tout simplement de faire ce que l’on dit.

Il en va des relations hiérarchiques comme de toutes les relations humaines, nous mesurons la parole des gens à leurs actes.


Votre congruence risque d’être mise à rude épreuve en position managériale… alors évitez d’annoncer de grands principes intenables tels que l’équité, l’égalité, la confiance, la confidentialité … sans prendre soin avant de bien expliquer ce que vous entendez par là et donc de les définir concrètement.


Petit aparté : n’oubliez jamais qu’il y a autant de définition de mot que de personne sur cette planète. Et c’est encore plus vrai pour les concepts : ma conception de l’égalité n’est certainement pas la vôtre tout simplement parce qu’il s’agit d’un objet construit mentalement et que nous n’avons ni le même raisonnement, ni le même vécu.

Donc ne pas définir dans le réel ce que vous entendez par égalité peut mettre à mal votre crédibilité.

Ainsi, évitez de prôner la méritocratie si vous ne disposez pas des marges de manœuvre nécessaires pour récompenser les résultats de vos collaborateurs en fin d’année.


De même, si vous annoncez vouloir travailler dans la confiance, veillez à préciser ce que vous entendez par "confiance". Cela vous évitera de vous prendre les pieds dans le tapis ou carrément le tapis sur la tête lorsque votre chef à vous vous demandera de taire certaines informations que votre équipe finira par apprendre par radio couloir (élu meilleur outil de communication à ce jour par tous les services communication de France et de Navarre).


3. Soyez exemplaire

L’exemplarité, c’est tout simplement le fait de s’appliquer à soi ce qu’on demande aux autres.


Ça peut-être des règles vestimentaires : inutile de demander à votre équipe de s’habiller « casual chic » si vous déboulez tous les jours en tshirt.

De même, si vous demandez à votre équipe de respecter votre intimité en tapant à la porte de votre bureau avant d’entrer (on a plus ce problème avec zoom, on les laisse en salle d’attente virtuelle 😊), faites de même, prenez soin vous aussi de taper avant d’entrer.


Enfin, et ça s’est déjà vu… il sera particulièrement difficile de mobiliser la pleine puissance de travail de vos collaborateurs sur le prochain projet urgentissime si une fois qu’ils vous ont rendu un travail monstrueux pour le soir même, vous mettez 10 jours à le relire et à donner votre validation. Prenez donc soin de vous ménager le temps de relecture et validation nécessaire dès réception du travail demandé pour pouvoir produire ce que vous leur demandez, en l’occurrence un travail dans l’urgence.


Vous l’aurez compris, créer les conditions d’une relation de confiance avec son équipe relève finalement du bon sens. L’authenticité, la congruence et l’exemplarité, ne sont ni plus ni moins que des règles de bon sens. Faciles à appliquer, elles ne sont pourtant pas toujours légion dans le monde de l’entreprise.


53 vues0 commentaire

06 88 48 95 54

©2020 par Mes Facettes coaching et formation. Créé avec Wix.com